Monday, September 22, 2014
end-of-inn0cence:

The End of Innocence

end-of-inn0cence:

The End of Innocence

Sunday, September 21, 2014
"Elle se répétait : « J’ai un amant ! un amant ! » se délectant à cette idée comme à celle d’une autre puberté qui lui serait survenue. Elle allait donc posséder enfin ces joies de l’amour, cette fièvre du bonheur dont elle avait désespéré. Elle entrait dans quelque chose de merveilleux où tout serait passion, extase, délire ; une immensité bleuâtre l’entourait, les sommets du sentiment étincelaient sous sa pensée, et l’existence ordinaire n’apparaissait qu’au loin, tout en bas, dans l’ombre, entre les intervalles de ces hauteurs."
Gustave Flaubert, Madame Bovary

k444 by: jarrod343

"Elle se répétait : « J’ai un amant ! un amant ! » se délectant à cette idée comme à celle d’une autre puberté qui lui serait survenue. Elle allait donc posséder enfin ces joies de l’amour, cette fièvre du bonheur dont elle avait désespéré. Elle entrait dans quelque chose de merveilleux où tout serait passion, extase, délire ; une immensité bleuâtre l’entourait, les sommets du sentiment étincelaient sous sa pensée, et l’existence ordinaire n’apparaissait qu’au loin, tout en bas, dans l’ombre, entre les intervalles de ces hauteurs."

Gustave Flaubert, Madame Bovary

k444 by: jarrod343

(Source: digital-hardcore)

" Il n’y a que les femmes qui sachent aimer ; les hommes n’y entendent rien…"
Denis Diderot
'Only women know how to love; men don't understand the meaning of it..” (via lapitiedangereuse)
Mais entre nous Une aube naît de chair ardente Et bien précise Qui remet la terre en état Nous avançons d’un pas tranquille Et la nature nous salue Le jour incarne nos couleurs Le feu nos yeux et la mer notre union
Paul Eluard
eduardoizq:

kelsey b. ballerina at the jacobs school of music bloomington, indiana september, 2013

Mais entre nous
Une aube naît de chair ardente
Et bien précise
Qui remet la terre en état
Nous avançons d’un pas tranquille
Et la nature nous salue
Le jour incarne nos couleurs
Le feu nos yeux et la mer notre union

Paul Eluard

eduardoizq:

kelsey b.
ballerina at the jacobs school of music
bloomington, indiana
september, 2013

kennysweeney:

"Enigma"
www.kennysweeney.com
Saturday, September 20, 2014
Emanuele Cassina
Celeste
   Son image, comme un songe,    Partout s’attache à mon sort;    Dans l’eau pure où je me plonge    Elle me poursuit encor:    Je me livre en vain, tremblante,    A sa mobile fraîcheur,    L’image toujours brûlante    Se sauve au fond de mon coeur.    Pour respirer de ses charmes    Si je regarde les cieux,    Entre le ciel et mes larmes,    Elle voltige à mes yeux,    Plus tendre que le perfide,    Dont le volage désir    Fuit comme le flot limpide    Que ma main n’a pu saisir.Marceline Desbordes-Valmore

   Son image, comme un songe,
    Partout s’attache à mon sort;
    Dans l’eau pure où je me plonge
    Elle me poursuit encor:
    Je me livre en vain, tremblante,
    A sa mobile fraîcheur,
    L’image toujours brûlante
    Se sauve au fond de mon coeur.
    Pour respirer de ses charmes
    Si je regarde les cieux,
    Entre le ciel et mes larmes,
    Elle voltige à mes yeux,
    Plus tendre que le perfide,
    Dont le volage désir
    Fuit comme le flot limpide
    Que ma main n’a pu saisir.

Marceline Desbordes-Valmore

L’amour est patient, plein de bonté et ne meurt jamais …
Et je me suis abîmé sous la tristesse amoureuse de la nuit. Arthur RimbaudLes déserts de l’amour    (via moonsoledad)
lesthetiquedelinventaire:

 Antonio Palmerini 

lesthetiquedelinventaire:

 Antonio Palmerini